Rechercher dans ce blog

12 novembre 2020

Alors, si c’est sanitaire... (Exmed)


  Combien de publicités vantent leurs produits avec le label de sérieux canon : dispositif médical ? Il faut croire que c’est aussi vendeur que vide de sens pour un médecin.


     Et voici que surgit un nouveau concept dans les milieux syndicaux de la fonction publique enseignante : la grève sanitaire. Cesser son activité professionnelle pour favoriser l’état de santé de la population. N’est-ce pas exactement ce que nos gouvernants attendent de la prescription du confinement, la séquestration osait dire le professeur hygiéniste parisien Adrien  Proust  mort en 1903 ?
«Mirage de la santé» titrait déjà le pionnier René Dubos en 1961.


François-Marie Michaut
13-15 novembre 2020

1 commentaire:

  1. Au sujet de "GOUVERNANT" et des noms de métier : Se plaignant déjà de l'infantilisation de la population jusque devant l'approche de la seconde guerre mondiale, Paul Morand ("Rond-point des Champs Elysées" 1935) proposait "nos gouvernantes".
    A méditer. J'ai analysé le fait que un père + une mère forment un couple (2 noms de métier qui ne sont pas 2 mêmes) que l'on remplace froidement par parent 1 + parent 2, qui est une redondance et stérile.
    A votre disposition.

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Silence, on tourne (Exmed)

      Contribution plastique à une apologie d’autres formes d’expression pour nos temps incertains. Une belle occasion de se taire un peu po...