Rechercher dans ce blog

27 février 2018

Si demain tu seras malade (Exmed)

 

Si demain tu seras malade



Un enfant parlant  ainsi se ferait corriger dans l’instant. À juste titre tellement l’idée est absurde. Je peux croire aujourd’hui que demain tu seras malade, sauf si tu n’es pas malade. Ça va, on suit ? Mais demain ne peut exister que l’une ou l’autre alternative. Bien portant ou patraque sera la réalité présente. Donc, ouste, au présent.  Impossible de la reporter vers un futur non définissable. Futur après un si, à la poubelle.


  Voici, laborieusement exposé, pourquoi le mode conditionnel du si ne peut pas exister au futur et exige le présent ou le passé.
 Professionnels de la parole épargnez-nous vos : « demain il fera très froid sauf si la  chaleur reviendra » .

  Pinaillage de puriste attardé ? Non, modeste appel à une prise de conscience de ce que la langue veut nous exprimer, et ce que la négligence nous conduit à imiter.


En vous espérant demain au chaud, en bonne santé et prêt à sourire.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed 28 février- 1er mars  2018

PETITS SOINS (LEM 1244)

   «  Elle eut soin de se peindre et d’orner son visage Pour réparer des ans, l’irréparable outrage  » Le soin qu’elle y mettait, avec solli...