mardi 12 décembre 2017

Missionnaires du catéchisme vaccinal (Exmed)

 

 

Missionnaires du catéchisme vaccinal
  


   La population française renâcle de plus en plus à se faire vacciner. Malgré la gratuité déjà ancienne pour les plus de soixante ans, la dernière campagne antigrippale a été un échec. Les assureurs publics obligatoires du monde agricole, avant toute analyse diagnostique rigoureuse de ce comportement de masse, imposent leur remède. Des infirmières sont chargées de mener une étrange tâche téléphonique pompeusement nommée des «entretiens motivationnels».  
Traduction : si vous ne faites pas confiance à cette injection préventive, ce ne peut être que parce que vous n’avez pas compris. Nous, les spécialistes de la seringue, on sait forcément mieux que vous ce qui est bon pour vous.
Quel mépris pour le public, quelle disqualification de ce qui se passe dans le cabinet du médecin personnel !



  Insupportable propagande, même si elle se veut une sainte catéchèse, de la part des gestionnaires du système d’assurance maladie. Dans un pays sain, ce qui ne veut pas dire saint, un assureur doit rester dans son rôle d’assureur, donc de gestionnaire financier,  et un soignant dans sa fonction d’assurer les meilleurs soins possibles en fonction des données scientifiques les mieux établies.
Tout le reste n'est que confusion et abus de pouvoir.


F-M Michaut ,

CO d’Exmed 13-14 décembre 2017

Retour de manivelle du savoir
 (Exmed)

   Partant d’une observation directe de sa Normandie natale, Jacques Grieu nous livre sa symphonie « picturotextuelle » (*) sur un sujet qui...