Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre 7, 2018

Heureuse fin d’un cycle
 (Exmed)

Heureuse fin d’un cycle

    C’est dans les années 1970 que Simone Veil ,alors ministre de la santé, a instauré le numerus clausus pour l’admission aux études de médecine. Chaque année, ce sont nos députés (comme s’ils avaient la moindre compétence en matière de santé) qui votent la quantité de médecins qui pourront obtenir leur diplôme d’exercice... 15 ans plus tard.
      La doctrine fut la suivante. La santé est un marché, comme tous les autres soumis à la seule loi de l’offre et de la demande. Les dépenses ( la demande, donc) s’envolant déjà, la solution technocratique a été de réduire l’offre ( le nombre de prescripteurs). Résultat, pas loin de 50 ans après : l’assurance maladie a toujours un lourd déficit, et le phénomène dit de la désertification médicale ne cesse de s’étendre.

   Le cycle politique est mort de sa belle mort : son inadaptation au réel.
Un nouveau cycle va naitre de ses cendres dont nous ne savons encore rien.
Wait and see diraient nos amis du National Health …