Rechercher dans ce blog

22 mars 2020

La guerre sous la guerre (LEM 1163)


 « Nous sommes en guerre» a martelé à plusieurs reprises le président Macron nous imposant un confinement pour que le passage(1) du Covid19  fasse le moins possible de dégâts sanitaires en France. Le premier ministre Édouard Philippe a justifié les mesures prises en indiquant que sa «seule boussole» pour agir était l’avis du conseil scientifique (2). La compétence de ce groupe d’expert et la pertinence de ses recommandations n’est pas à discuter ici.

  Cependant, les effets collatéraux - pour rester dans le jargon militaire- de cette attaque - idem-  virale pandémique sont sans antécédent connu. La grande machinerie planétisée des échanges matériels subit un arrêt brutal (3). Faut-il alors comprendre que ce sont les cerveaux scientifiques qui ont la capacité de déterminer, à eux seuls, l’avenir de toute notre civilisation ? Si on se met à la place des pouvoirs politiques, tout aussi désemparés que chacun de nous devant ce qui se passe, le risque est loin d’être nul. Sa majesté financière elle-même oscille gravement.

  Comment les scientifiques cherchent-ils à nous aider en ces temps difficiles ? En nous fournissant une image de la réalité qui soit de nature à nous permettre d’agir le plus logiquement possible. Leur outil de travail, quelle que soit la discipline, est un modèle théorique. Théorie, le mot le dit, est quelque chose qui est du même ordre que le théâtre. Des algorithmes, du nom d’un mathématicien perse du IXème siècle. Un algorithme est une suite finie de règles à appliquer dans un ordre déterminé à un nombre fini de données pour arriver, en un nombre fini d'étapes, à un certain résultat, et cela indépendamment des données. ... Le rôle de l'algorithme est fondamental. Source Wiki.
Et comme nous sommes fascinés par les chiffres qui nous donnent une illusion d’exactitude, d’objectivité et de sérieux, les modèles mathématiques, sources inépuisable de calcul, numérique aidant, occupent le haut du pavé de la pensée.

Attention, cependant, la guerre sous la guerre se tient là, dans nos intelligences. Nous n’entrons dans nos algorithmes que les éléments que nous sommes capables de traduire en langage mathématique. Tout le reste, le non chiffrable pour simplifier, ce qui a fait la colonne vertébrale de toutes nos grands traditions culturelles, passe alors à la trappe, comme si cela n’existait pas. 
  Croyons-nous ( 4) , ou ne croyons-nous pas, que le réel est limité à ce que seule la méthode scientifique permet d’étudier ? Si ce n’était qu’une question purement philosophique nous pourrions en sourire. Mais devant le constat de blocage du système de vie que nos connaissances scientifiques nous ont permis de mettre en oeuvre, c’est la question de la vérité de notre vision du réel qui nous saute au nez.

 

   Nous avons la chance paradoxale d’être confinés, d’être contraints à nous retrouver face à nous mêmes sans échappatoire possible. 
  Alors ce que je nomme cette guerre de la mise à jour de notre conscience personnelle si facilement manipulable, qu’elle soit pour chacun une source immatérielle et inquantifiable d’enrichissement de sa propre vie.
  Quant au camp vainqueur, la réalité saura bien nous le désigner le temps venu.
 

____________________

Notes :
(1) L’humanité connait depuis ses origines la survenue d’attaques épidémiques, dont, en tant qu’espèce, elle a réussi à survivre. Parfois au prix de lourdes pertes, comme le choléra en France entre 1832 et 1854 (143 000 morts). Cependant rien ne dit que le virus ne restera pas en nous en embuscade sous forme inactive.



(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_scientifique_Covid-19https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_scientifique_Covid-19

(3) Ironie des mots, l’économie mondiale telle une mécanique se grippe. Comme, en France, on a coutume de nommer l’Influenza.

(4) Toute croyance est en soi respectable. Le danger est de lui adjoindre le label scientifique. Car le risque est de faire de la science la seule croyance acceptable. Nos hommes politiques, hélas, tombent dans ce panneau.



_____________________________


            

Os court :
« La réalité ne pardonne pas une seule erreur à la théorie. »  

Léon Trotski

 

Exploiter son confinement (Exmed)


   En toute chose, malheur est bon dit-on volontiers. Corona modèle 2019 nous impose sa loi. Si on tentait de comprendre comment nous avons fait, et surtout pourquoi, afin de nous trouver paralysés par son minuscule piège paralysant ? 
Voici, si vous en acceptez la lecture la LEM 1163 : La guerre sous la guerre.

François-Marie Michaut


23-24 mars 2020

Décloner nos carabins
 (Exmed)

       Le Monde du 22 septembre 2020 ( Soazig Le Nevé ) met en titre de la réforme annoncée des études médicales un terrible : « Jusqu’ici,...