Rechercher dans ce blog

jeudi 16 janvier 2020

Prions (Exmed)


   L’encéphalite spongiforme bovine, plus connue sous le nom de maladie de la vache folle a fait trembler les foules et exterminer des troupeaux entiers dans les années 1990. Le prion, agent infectieux très mystérieux, ni bactérien, ni viral, responsable de la redoutable et fatale maladie humaine de Creutzfeld-Jacob, n’a pas disparu. Le temps a passé et nos mémoires ont oublié. La recherche sur les maladies à prions semble être passée aux oubliettes avec l’interdiction de l’usage des farines animales.

   Et pourtant en Amérique du Nord comme en Finlande et en Norvège, les cervidés sont touchés par une maladie à prions entrainant leur dépérissement chronique (Source Lemonde.fr 16 janvier 2020, Vincent Béringue INRA).
Ne jamais sous estimer l’adaptabilité du réel est peut-être sage.


François-Marie Michaut,

17-19 janvier 2020

VIRUS (LEM 1165)

                                                            
                         L’autre jour, dans ma rue, arpentée à grands pas, (Le ...