dimanche 17 février 2019

Tableau de l'I.A. ( Exmed)

   
Le déferlement bruyant des marchands d’intelligence artificielle (IA) pour tout et n’importe quoi ne doit pas nous rendre idiots. Jacques Grieu en a fait un tableau de peinture haut en couleur qu’il présente ici avec ses commentaires.

   La fille de notre intelligence humaine n’est pas la soeur de notre cerveau. Elle mérite cependant que nous la prenions avec le plus grand sérieux : l’avenir d’Homo Sapiens Sapiens en dépend.

Voici la LEM 1107 : Intelligence artificielle : essai d’illustration.


François-Marie Michaut 18-19 février 2019

Intelligence artificielle : essai d'illustration ( LEM 1107)

                                  







           Intelligence artificielle : essai d’illustration 


                                                    Jacques Grieu


                              Tentative de décryptage du tableau

                                      (vu par l'auteur) 



    Les courbes centrales subtiles et complexes( à plusieurs faces) de l'esprit humain et de ses émotions sont encerclées,
dominées, supplantées, par la rigueur électronique, inflexible et robotisée, d'une IA dont les limites extrêmes ne sont pas
toujours clairement perceptibles. C'est pourtant sa propre création (triangle jaune).
    Dans tous les domaines les sombres étincelles de cette IA, explosent brutalement en multiples directions envahissantes et
donnent naissance à des concepts apparemment innovants qu'on peut croire lumineux . Mais qui naissent un peu partout,
spectaculaires, aux 4 coins du savoir,  sans discernement ni contrôle réel.
    Le tout sur un fond également bien sombre  attaquant insidieusement la peau de chagrin d' un héritage culturel du libre
arbitre qui, fissurée, trouée, se fragmente et rétrécit inexorablement ...
       Avant, probablement, de disparaître (?)       
                                                                   Jacques Grieu



                                    
                                              Tableau de  J. Grieu (droits réservés)

Os court ;
«   La tristesse de l’intelligence artificielle est qu’elle est sans artifice, donc sans intelligence. »
  Jean Baudrillard  (1929-2007, philosophe français)

Lettre d'Expression médicale 

LEM n° 1107 
http://www.exmed.org/archives19/circu1107.html
      18 février 2019 

Norvège (LEM 1137)

                   Norvège  
                           Cécile Bour
 Ciel et mer vers l'infini lanternent, La nue se noie dans l...