vendredi 31 août 2018

Parlons gauloiserie (Exmed)

Parlons gauloiserie


  
Le président Macron s’est gaussé  devant la reine du Dannemark des « gaulois réfractaires au changement». Volontairement ou non, c’est la culture celte toute entière qui est une des racines de la terre de France qu’il nous oblige à regarder.

 Le récent festival interceltique de Lorient a montré largement le symbole de la «celtitude». Il se nomme le trisken. Un cercle dont le centre est le point de départ de trois rayons recourbés, comme pour donner un mouvement circulaire à l’ensemble. Le sens de rotation va de droite à gauche, inverse de celui des aiguilles d’une montre, dit aussi trigonométrique. La notion de cycle ( naissance, vie, mort de toute chose) nous est évidente. Celle de droite et de gauche a perdu toute signification pour notre modernité. Pourtant notre cerveau a deux hémisphères aux fonctions bien différentes. Un qui commande au côté qui fait - le droit le plus souvent- et un qui commande au côté qui sait, donc le gauche.


    Alors ce trisken nous raconte bien, comme toutes les grandes traditions du monde, toute une histoire. La notre .  Faire de ceux qui s’en réclament d’incurables conservateurs est ignorer combien nous pouvons, sans le savoir, être les vecteurs actifs d’une vérité oubliée.


François-Marie Michaut, CO d’Exmed   31 aout- 1er septembre 2018

Hominisation en question (LEM 1120)

                                   
                                   La notion d’évolution des espèces  est largement admise depuis Georg...