Rechercher dans ce blog

dimanche 4 août 2019

Tant pis pour la plage
 (Exmed)

  Le catastrophisme ambiant est si pesant, et probablement défavorable à la santé des esprits, que le repos des saintes vacances mérite d’être bousculé.
  On peut penser en bronzant aussi facilement qu’on peut bronzer en pensant.

La LEM 1131 ose vous proposer : Au delà de la collapsologie. Bonne lecture et joyeuse plage à chacun.


François-Marie Michaut
5-6 août  2019

Neutraliser les mots qui tuent (Exmed)

   Les effets destructeurs immédiats de nos petites machines à diffuser sans frontière et sans aucun filtre ce qui passe par nos têtes nous ...