mardi 23 avril 2019

French Health Data Hub ? (Exmed)

   
En langue hexagonale, cela voudrait dire quelque chose comme plateforme de confiance des données de santé. L’idée est de constituer en France le plus grand stock possible de renseignements sur notre santé à chacun. La valeur marchande pour les industriels, investisseurs et banquiers-assureurs est considérable. Avec le rêve, jamais démontré depuis les Encyclopédistes du 18ème siècle, que l’accumulation de données accumulées et croisées entre elles conduit obligatoirement à de nouvelles découvertes.  On met tout dans une centrifugeuse et on filtre.

   Alors là, par prudence,  le gouvernement parle de confiance et sort son argument massue. La sécurité du coffre-fort pour éviter tout détournement de son contenu est garanti par « la maîtrise de l’État». Ce qui se passe pour la santé n’incite pas à la conviction.


   Retour sur la terre des terriens : aucune tour de Babel ( au propre ou au figuré) de l’humanité n’a atteint le ciel, aucune compilation de connaissances n’a donné naissance à une nouvelle découverte fondamentale, aucune barrière, aussi astucieuse soit-elle, n’est jamais restée inviolée. Ce serait faire fortune mondiale que d’inventer un remède contre la croyance aux illusions.


François-Marie Michaut 24-25 avril 2019

Hominisation en question (LEM 1120)

                                   
                                   La notion d’évolution des espèces  est largement admise depuis Georg...