mardi 26 février 2019

Ne pas oubler (Exmed)

    
Les paillettes brillantes des prouesses technoscientiques sont au premier plan, pouvant laisser croire que nous savons presque tout de la réalité. Ou, au minimum, l’essentiel pour élaborer et diriger correctement nos projets. Nathaniel Herzberg, dans Le Monde du 26 février 2019, nous informe de la découverte de la localisation interstellaire gazeuse chaude et de la quantité de matière manquante. Source : The Astrophysical Journal.

   De façon plus terre à terre, il nous est rappelé que, selon la relativité générale d’Einstein, l’Univers est composé à 68% d’énergie noire, dont nous ne savons rien du tout. Si ce n’est que ce n’est pas de la matière. Il y aurait aussi 27% de matière noire, dont on ne connait à peu près rien.

   
Ne pas oublier ou cacher qu’on ne sait pas ne serait-il  pas, finalement le début de tout savoir digne de confiance ?


François-Marie Michaut 27-28 février 2019, www.exmed.org

Hominisation en question (LEM 1120)

                                   
                                   La notion d’évolution des espèces  est largement admise depuis Georg...