Rechercher dans ce blog

02 mars 2018

Réformer les études de médecine, allons-y (Exmed)


                Réformer les études de médecine, allons-y



   Selon la presse ( Le Monde du 26 février 2018), Agnès Buzyn promet une grande concertation pour réformer les études de médecine. Le système français de Robert Debré taillé sur mesure pour De Gaulle a exactement soixante ans.  De profondis et paix à son âme.  Certifcat de décès signé, une autopsie soigneuse s’impose. Que jeter, que garder de cet héritage pour recycler les restes avec intelligence  et pour « une médecine durable» ?

    Car, attention,  en 2018, l’évolution scientifique de notre compréhension de la réalité physique est sur le point de nous contraindre à mettre à jour les fondements de toutes nos sciences, dont les médicales.


Deux suggestions, avant toute décision pratique d’organisation.
- 
C’est aux Français ( pas à leurs représentants, ni à leurs élites, ni à leurs groupes de pression ) d’exprimer ce qu’ils attendent de leurs médecins d’aujourd’hui et de demain.

- C’est aux médecins ( et ceci est CAPITAL pas à leurs représentants, pas à leurs élites-experts, pas à leurs groupes de pression, pas aux assureurs et financiers ) de faire savoir ce qu’ils peuvent ou non, ce qu’ils veulent ou non mettre en oeuvre.


Autrement dit, inverser la manière de faire des autorités. Pratiquement impossible ? Il y avait bien eu les cahiers de doléances en 1789, alors avec sa majesté Internet on est autrement outillé, non ?


François-Marie Michaut, CO d’Exmed 2-4 mars  2018

NON-LIEU (LEM 1223)

Ici n’est pas le lieu de prêcher la morale Mais plutôt de jouer en citant les… annales. Le poète est un peintre et «sent» au lieu de «voir» ...