Rechercher dans ce blog

04 avril 2021

FONDEMENTS
 FONDATIONS (LEM 1218)



Si haut qu’on soit assis, sur l’estrade ou le trône,
C’est sur son fondement, qu’on se croie une icône,
Qu’on soit roi, dictateur ou ministre ou despote
Lui qui use sans fin tous nos fonds de culotte.

Personne n’est fondé à se croire un héros
Tant qu’au fond nos motifs ne volent pas si haut.
Beaucoup de double-fonds se cachent sous l’exploit
Quand au fin fond des choses on gratte et qu’on nettoie…

Certains qui n’ont jamais la moindre chose à dire
Nous font bien des ennuis pour... nous en avertir.
Car la bêtise humaine, est un tonneau sans fond
Impossible à combler pour tous les trublions.

« La forme, c’est le fond qui remonte en surface »
A dit Victor Hugo, comme une dédicace.
Nombre de grands poètes vous le confirmeront :
De la forme en creusant, ils font naître le fond.

« Le fond de l’air est frais » nous a chanté Dutronc
« Mais la surface aussi », le frileux lui répond.
Les articles de fond vont bien au fond des choses,
Mais bien peu, en surface, émergent de leurs gloses.

Si les marins, en mer craignent bien les hauts fonds
Ce seront les bas fonds qu’à terre, ils fuiront.
Quant aux lames de fond , elles sont en surface :
Pourquoi nous feraient-elles, alors, boire la tasse ?

Au fond de son jardin sont autant de joyaux
Qu’au fin fond de la mer ou par monts et par vaux
Aller au fond de soi fait-il faire surface ?
Le risque d’essayer n’est que juste une impasse.
 
Fond du puits, fond de teint, fond des yeux, fonds des poches...
Ne sont que bruits de fond  pour nous faire reproche.
« Travaillons », nous a dit La Fontaine et « suons ! »
Ce qui manque le moins sera toujours le fond.

La vérité, dit-on, serait au fond du verre :
Mais je bois jusqu’au fond et...ne vois pas plus clair.
Bien des skieurs de fond sont très superficiels
Et leur fond de commerce est fort artificiel.

Le bonheur, tel la neige, est toujours pur et blanc.
Mais tel la neige, il fond, et va, disparaissant…
Alors, touchant le fond, on recherche un espoir,
En sachant bien qu’au fond, ce sera provisoire.

                               Jacques Grieu

 
Os court :
«   Qui se sait profond tend vers la clarté, qui veut le paraître vers l’obscurité : car la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond. »

Friedrich Nietzche


 

 Lettre d'Expression médicale

LEM n° 1218 
5 avril 2021   




                       
                                               

 

Sous la surface (Exmed)

  Les dégoulinures envahissantes de tout le cortège émotif semblent envahir toutes les prises de parole, tous vecteurs accessibles aux autres inclus. La capacité d’éprouver des émotions est une de nos caractéritiques animales, probablement non exclusivement humaine. Mauvais combat que de vouloir les suprimer ou les canaliser.

   Si on faisait l’effort d’aller gratter ce qui git sous la surface de nos émotions ? Des pépites pour vivre, ou... rien du tout pour exister ?
Jacques Grieu est à la barre avec la LEM 1218 : FONDEMENTS FONDATIONS. 
Bonne exploration pour tous.

François-Marie Michaut

CLOUDAGE (LEM 1234)

            À mon âge avancé qu’on me dit canonique, La clique des PC, des MAC, l’informatique, Entre bug et coupure et cent disparitions, H...