Rechercher dans ce blog

05 décembre 2021

Quand tremble sur ses fondations (Exmed)

 
   Avec l’interminable répercussion sur nos esprits de l’aventure reliée à notre façon de vivre le coronavirus baladeur actuel, c’est la pertinence de notre raison elle-même comme outil de décision qui mérite d’être auscultée avec lucidité.

   Paradoxalement, c’est la magie poétique qui se révèle la moins inadaptée. Voici la LEM 1251 RIMES ET RAISONS, de Jacques Grieu. Pour prendre un peu de salubre hauteur dans la lugubre cacophonie ambiante.

François-Marie Michaut

RIMES ET RAISONS (LEM 1251)


Du latin « rationem », voici dame raison ;
A tort ou à raison, c’est notre institution.
Elle se veut partout : la raison c’est l’arbitre,
Dans toute activité, elle a voix au chapitre.
« Mariage de raison » maintenant fait tiquer,
Mais la « raison d’État » est encore invoquée.

Si la majorité a raison, c’est fondé,
La raison, peu de fois, a la majorité…
Avoir raison tout seul est chose dangereuse :
Pour suivre nos raisons, nos forces sont piteuses.
Si du fait d’avoir tort on n’a jamais raison,
Du fait d’avoir raison, avoir tort, nous risquons.

Par le raisonnement, souvent raison se perd :
Sans rime ni raison, alors, plus de repère !
La raison du plus fort est-elle la meilleure ?
Mensonge de raison est doute ou grande peur.
On lit dans l’avenir les leçons du présent
Sans savoir si l’inverse est aussi pertinent.

Le temps nous convertit bien mieux que la raison :
Il nous est moins brutal et beaucoup plus profond.
On aime sans raison, et l’on se quitte après ;
On aime sans raison, puis sans raison, on hait ;
On aime sans raison, on s’oublie sans motif ;
Le cœur a ses raisons qui rendent fugitif…

                    Jacques Grieu  


    

Os court :


« La raison parfaite supporte en paix la déraison d’autrui.  »


 Victor Cherbuliez (1829-1899)


 Lettre d'Expression médicale

LEM n° 1251 5 décembre 2021
 


                        
             
                                               
 


Miroir déformant (Exmed)

 Selon Bruno Patino, auteur de « Tempête dans le bocal = la nouvelle civilisation du poisson rouge » , les réseaux sociaux ne sont qu’un mi...