lundi 12 août 2019

Vers sur vert

   Un petit air de grand air sur Exmed. Cécile Bour nous repeint l’âme et la conscience d’un joli vert.
Ce qui n’empêche pas de faire mouche sur des manoeuvres qu’il faut bien dire louches.
Voici sa LEM 1132 : AU VERT !
 Bonne lecture.


François-Marie Michaut
12-13 août  2019

AU VERT ! (LEM 1132)

                      
                     


Monsieur l'industriel promène cigare ,
Majestueux fumant dans le bois de Paimpont.
Il songe au Paraben,Triclosan et Kevlar,
Qui lui portent abondance et profusion.

Monsieur l'industriel promène cigare.
Il a truqué les études scientifiques,
Berné la réglementation avec art,
Et investit dans le phytopharmaceutique.

Il investit dans le phytopharmaceutique,
Tant pis pour les abeilles et les violettes
Qui pour guetter l'ami de l'industrie chimique
Dressent tiges et tendent joliment leurs têtes.

Les violettes tendent joliment leurs têtes,
Monsieur l'industriel sentez notre parfum.
Voyez dans la mousse fine nicher fauvettes,
fleurir le mousseron et le sempervivum.

Voyez dans la mousse fine nicher fauvettes !
Fleurs, abeilles, mousserons crient dans le néant
Car monsieur l'industriel et calculette
Evaluent les bénéfices et rendements.

Monsieur l'industriel et calculette,
Ignore la chanson de la nature en fête,
La blesse et la broie, spéculateur malhonnête,
Sourd aux plaintes et désolations muettes.

Sourd aux plaintes et désolations muettes
Il fait le monde gris et pâlit la verdure,
Qui se tait et subit, affadie tristounette,
Les assauts noircis de collants hydrocarbures.

Il fait le monde gris et pâlit la verdure.
Mais elle a porte-voix : des humains en colère,
Fédérés en partis font plier ces ordures,
Sa couleur reluira sous les Grüne et les Verts !


                     Cécile Bour

 

Os court ;

«  Toute théorie est grise, mais vert florisssant est l’arbre de la  vie » 
 Goethe

           

Lettre d'Expression médicale


LEM n° 1132
 12-13 août 2019                         

Retour de manivelle du savoir
 (Exmed)

   Partant d’une observation directe de sa Normandie natale, Jacques Grieu nous livre sa symphonie « picturotextuelle » (*) sur un sujet qui...