Rechercher dans ce blog

28 janvier 2021

Le variant anglais ? (Exmed)

   Le grand méchant loup tétanise les esprits. SARS-Cov-2 fait son boulot avec ses armes à lui pour coloniser les cellules assurant son évolution. Alors, il se joue bien des frontières terrestres et ne cesse ses allées et retour entre les humains et les animaux sauvages ou domestiques accueillants. Cette gymnastique le contraint à modifier en permanence son génome dès que les cellules hôtes trouvent le moyen de le neutraliser. On oublie ces défenseurs silencieux et très actifs.

    Récit simplificateur ? Son seul objectif est d’ouvrir un peu les yeux de la foultitude ignorant les sciences du vivant autorisant une lecture systémique de la réalité. Alors, comme la grippe espagnole ne fut nommée ainsi que par la censure des militaires, le mutant anglais n’a rien de britannique.

    Il est vrai que VUI-202012/01 , c’est pas vendeur, Coco.



François-Marie Michaut

29-31 janvier 2021

Du pouvoir de dire non (LEM 1250)

           Au risque de verser dans les poncifs des rappels s'imposent ...   En fait il y a assez peu de gens qui ont la capacité de dir...