Rechercher dans ce blog

31 octobre 2021

Les trois C d’Exmed (Exmed)

   Hasardeux de faire l’inspection de ce qu’on a pu laisser sur Internet au début de l’ère de son développement. Avec la vision de son utilisation qu’on avait alors. 

   La LEM 1247 tente de regarder dans la difficile réalité du moment ce que sont devenues  ses aspirations ( naïves?) affichées qui se voulaient porteuses de progrès.
   Voici donc Confiance- Conscience- Compétence, effectivement nos trois C initiaux.
Bonne lecture à chacun

François-Marie Michaut

 31 octobre 2021

Confiance-conscience-compétence (LEM 1247)



   Nos plus anciens lecteurs s’en souviennent peut-être. Cette triple litanie (1) fut longtemps régulièrement reprise dans les trois sous-titres rituels de chaque Lettre d’Expression Médicale depuis 1997. Nous disions vouloir ensemble, sans chercher à l’imposer, retrouver la première, restaurer la deuxième et renforcer la dernière. Très ambitieuse injonction, trop même a répondu la réalité de l’évolution de la planète sanitaire. Si cette expression a un sens.

    Mais, étrangement, le père de ce triple C, le regretté Jacques Blais, avait visé fort juste. Les relations tumultueuses entre les populations et leurs soignants se sont bien révélées sinistrées. Avec un délabrement manifeste de la qualité et du prestige dont nous étions jadis crédités. Notre étiquette scientifique, attachée au titre académique de docteur d’État, naguère label, le plus souvent partagé, de sérieux et de fiabilité, ne convainc plus les foules comme elle le faisait avant le temps du numérique. Les miracles de la médecine de nos anciens sont de plus en plus accusés d’être des mirages.

   La confiance, si volatile, si versatile, devient une denrée rare. La conscience, devant l’effondrement d’une science, bien trop longtemps tenue comme la religion des religions, devient une notion qui se vide de sens. Quant à la compétence, elle est tellement diluée, formatée, internationnalisée, politisée même, qu’il est devenu simplement impossible d’en parler au niveau personnel. Uniformisation, protocolisations, guides en tous genres, c’est devenu le règne des machines à soigner.

    Toute incantation passéiste en faveur d’un impossible retour en arrière des perceptions de la réalité d’une époque est simplement stupide. Aucun calendrier, aussi admirable soit-il, ne sait fonctionner à l’envers.

    Alors, un grand bravo à tous les résistants qui ne se résignent pas à cette vision étriquée des choses de l’homme. Ils existent, sont fiers d’exister et de se battre sans bruit chaque jour pour faire respecter leur singularité. Celle-là même qui fait ricaner de leur naïveté supposée les malins qui ne se comportent pas comme eux en sachant plier la nuque sans rien dire devant tous les ordres qu’ils reçoivent.
                                            François-Marie Michaut
Note :
Pour mémoire, la page d’accueil du site Exmed ( https://www.exmed.org ) en guise de frontispice conserve la déclaration liminaire suivante :
Par nos échanges de qualité entre Internautes


- Retrouvons la confiance
-Restaurons la conscience
-Renforçons la compétence.
             


Os court :

«  Ceux qui n’ont pas l’esprit libre ont des pensées toujours confuses. »

 Anton Tchekhov ( médecin, écrivain et dramaturge 1860-1904)


Lettre d'Expression médicale


LEM n° 1247 31 octobre 2021



     
                        
             
                                            
           

Miroir déformant (Exmed)

 Selon Bruno Patino, auteur de « Tempête dans le bocal = la nouvelle civilisation du poisson rouge » , les réseaux sociaux ne sont qu’un mi...