Rechercher dans ce blog

20 août 2020

La vie continue (Exmed)

      Peu à peu progresse dans le public non médical l’idée qu’un virus fasse partie de notre environnement normal, de notre sphère écologique. Dit en  jargon de médecin, la pandémie se transforme en endémie, et il est indispensable, pour qui ne veut pas mourir stupidement des conséquences d’un stress chronique entretenu par des puissances en perte de pouvoir, de secouer le climat d’infantilisation où nous nous maintenons enfermés. A défaut de pouvoir lutter contre afin de s’en glorifier, une seule stratégie. Le vivre avec, l’adaptation à une réalité qui ne connait que la loi de l’évolution.

   Rien n’est fixe, tout bouge sans cesse. 
Serions-nous plus stupides que les végétaux ou tous les micro-organismes à qui nous avons biendu mal à accorder une conscience ? 

      Les paris sont ouverts. Même si, incapables de comprendre ce qui arrive,  nous avons tout à y perdre.

François-Marie Michaut
20-22 août 2020

Du pouvoir de dire non (LEM 1250)

           Au risque de verser dans les poncifs des rappels s'imposent ...   En fait il y a assez peu de gens qui ont la capacité de dir...