Rechercher dans ce blog

19 février 2018

Corydrane, in memoriam

     JO, tous dopés ?

Le doute est bien présent. Mais attention à la mémoire courte.
Qui se souvient du corydrane qui fut en vente libre en pharmacie jusqu'en 1970 ? Un mélange aspirine et amphétamine. Puissant stimulant intellectuel dont abusèrent ouvertement dans les années 1950-1960 des célébrités comme Sartre ou Duras ?
J'ai été stupéfait de constater autour de moi à Paris à cette époque le nombre de candidats à l'Internat le plus prestigieux utilisant largement ce dopant. En pleine connaissance des risques ! Avec, à la clé, un nombre important d'états dépressifs majeurs secondaires... au succès. Silence de la profession médicale, explications fumeuses des psychiatres. Combien de fous de travail ont laissé leur peau à ce jeu dangereux ?

Alors en 2018, la compétition intellectuelle est-elle moins parasitée par les stimulants du système nerveux central circulant partout ?

F-M Michaut  19 février 2018

NON-LIEU (LEM 1223)

Ici n’est pas le lieu de prêcher la morale Mais plutôt de jouer en citant les… annales. Le poète est un peintre et «sent» au lieu de «voir» ...