Rechercher dans ce blog

05 mars 2020

Si le silence est d'or (Exmed)

  Nous sommes alors bien pauvres, harcelés comme nous le sommes derrière nos écrans numériques par ce qui se prétend être de l’information. Hélas, nos neurones n’ont pas encore eu le temps de s’adapter à cet environnement anxiogène qui jamais ne se lasse.

  

  À quand des cures de silence prescrites par de lucides médecins ? 

À moins que l’industrie pharmaceutique n’ait quelque mirifique panacée dans ses cartons ?



François-Marie Michaut
6-8 mars 2020

PETITS SOINS (LEM 1244)

   «  Elle eut soin de se peindre et d’orner son visage Pour réparer des ans, l’irréparable outrage  » Le soin qu’elle y mettait, avec solli...