Articles

À Latin, latin et demi (Exmed)

Le Souverain Pontife se permettant de se mêler de médecine et d’intimité féminine donne plein droit à la médecine comme aux femmes de s’exprimer les yeux ouverts sur l’institution vaticane.

   La langue latine étant le parler officiel de l’État papal romain, c’est avec Habeas Corpus- ce droit capital d’être confronté à un tribunal dès qu’on est emprisonné - que cette tribune est publiée dans la LEM 1089 : Réponse à Rome.
     La signature, sans violence ni dépendance, est celle de Nana Nopink.

   L’humour médical, parfois trivial,  sait aussi faire mouche en toute élégance : chacun ses armes. Bonne lecture à tous.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed  15-16 octobre 2018

Réponse à Rome (LEM 1089)

Image
Lettre d'Expression médicale
LEM n° 1089  
http://www.exmed.org/archives18/circu1089.html

      14 octobre 2018                                      Réponse à Rome

                                                                                        Nana Nopink

Os Court :
«  Les femmes n’ont aucune hiérarchie au sein du Vatican, ce dernier craint un grand nettoyage. »
                    Gaétan Faucer (auteur belge)

Tartufferie papale (Exmed)

Le pape, peut-être mû par un sentiment de charité chrétienne, vient de qualifier publiquement les médecins de «tueurs à gage».  C’est son droit, c’est aussi celui des montrés du doigt de ne pas demeurer silencieux.

   
  Prétexte invoqué ? Celui de la pratique, parfaitement légale en France depuis 1976 ( loi Veil),  de l’interruption volontaire de grossesse. Au nom de quoi? Du commandement de Moïse stipulant : tu ne tueras pas.

   J’ai pu recueillir directement en 1966 au Tchad, de la bouche d’un officier belge ayant combattu au moment de la décolonisation du Congo Belge en 1960, un témoignage... édifiant. Toutes les religieuses de plusieurs couvents ont été violées par les combattants indépendantistes. Il n’en n’est résulté  aucune naissance. La thèse du miracle collectif demeurant peu crédible, qui a donné sa bénédiction, et les fonds nécessaires, pour qu’interviennent en toute discrétion les indispensables « tueurs à gage » ?


François-Marie Michaut,
CO d’Exmed  12-14 octobre 20…

La grippe qui tue (Exmed)

En France, début de la campagne annuelle de vaccination antigrippale. La population semble de moins en moins perméable aux arguments des agences officielles chargée de faire la promotion de cette prévention. Des personnalités des maladies infectieuses volent à leur secours en agitant l’épouvantail de la dernière grande pandémie planétaire dite de la grippe espagnole.Centenaire macabre de 40 millions de morts ! Tremblez braves gens et sautez vite sur les bons vaccins.

    L’industrie pharmaceutique  dans la coulisse compte beaucoup sur votre choix.
 Il n’est, hélas, pas clairement dit que nous n’avons aucun moyen de prévoir le comportement de quelque virus que ce soit. Un jour ou l’autre, les virus disposant de capacités de mutations, de résistance et de quiescence stupéfiantes, des épidémies destructrices peuvent resurgir alors que nous les pensions «éradiqués», ces variole ou autres poliomyélites selon les dire orgueilleux de l’OMS.


François-Marie Michaut, CO d’Exmed  10-11 octo…

FLORAISONS EFLORESCENCES (LEM 1088)

FLORAISONS
 
                      EFLORESCENCES

Jacques Grieu





La fleur est un symbole et qui est fort ancien :
Depuis le Moyen-Âge et déjà les romains,
On avait codifié ses significations.
Chaque fleur nous parlait avec ses précisions.

À l’ajonc, la colère, à l’origan la joie,
À l‘œillet le caprice, aux centaurées, la foi,
Au buis, le stoïcisme, au muguet le bonheur,
Au crocus l’inquiétude, à l’ixia, le malheur.

Le fenouil, c’est la force et le fuchsia, la grâce,
L’aster est la gaieté, l’achillée, la menace,
L’arum, donne l’ardeur et le gui, la constance,
Le laurier, c’est la gloire et le houx, la défense.

Construire son bonheur, c’est donc faire un bouquet
Avec beaucoup de fleurs choisies sur son trajet.
Certaines resteront toujours inaccessibles ;
Il faut se contenter de celles disponibles.

On veut cueillir très tôt chaque fleur de la vie ;
Ce serait donc la mort qui pousserait ainsi ?
Sans doute les boutons font de belles promesses,
Mais leurs fleurs, il est vrai, en se fanant, nous pressent.

La vie …

La fleur au stylo (Exmed)

Utiliser des mots, qu’ils soient banaux, hypertechniques ou artistiques ne les délivre jamais d’une charge symbolique  issue d’un héritage lointain dont nous avons oublié jusqu’à l’existence mais ressentons l’influence. Vous savez, cette dimension symbolique qu’aucun algoritme ne peut prendre en compte, ce qui fait qu’elle échappera toujours à cette « intelligence artificielle»  issue de nos machines numériques. Symboles, priez pour nous, les pauvres cerveaux humains.


Travaux pratiques fleuris, voici la LEM 1088 signée Jacques Grieu : FLORAISONS EFFLORESCENCES.


François-Marie Michaut,
CO d’Exmed  8-9 octobre 2018

Nobel, signification (Exmed)

Chaque année, la presse diffuse la liste des prix Nobel des différentes disciplines retenues avec une fidélité métronomique. Finalement, ce qui semble le plus préoccuper le public, c’est la nationalité des lauréats. Comme les Jeux Olympiques comptabilisent les médailles obtenues, non par les athlètes eux-mêmes mais par les nations dont ils portent le maillot. 
Cette culture de la compétition et du classement de la valeur des cerveaux et des muscles a-t-elle encore une signification en 2018 ?

   Une balance entre ses effets bénéfiques et ses effets destructeurs pour nos sociétés et nous, les gens ordinaires, ne serait pas sans enseignements.


    Ce qui se passe du côté du prix Nobel de littérature qui n’est pas décerné cette année est un signal d’alarme à ne pas négliger.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed  5-7 octobre 2018