Rechercher dans ce blog

24 novembre 2020

Sans râleurs, pas d'avenir (Exmed)


    La presse étrangère nous fait souvent ce reproche : en France, vous ne cessez pas de râler pour tout et n’importe quoi me fait remarquer une correspondante attentive. L’effondrement de notre civilisation mondialisée devant affronter un événement infectieux encore inconnu devrait nous inciter à marcher tous d’un même pas pour construire notre avenir. Petit problème : aucun système général acceptable par une majorité d’humains n’émerge de notre confusion générale.
    

    Paradoxalement, cette réalité donne un atout unique à notre France. Notre histoire n’a jamais cessé de se construire à coups d’affrontements, de querelles, de bruit et de fureur, parfois même de sang. Nos désaccords, le fait que nous sachions les exposer sans vergogne, et peu importe le domaine qu’ils concernent, sont notre source fondamentale d’énergie.
Sa majesté la Science, rudement contestée en ce moment, ne sait pas cheminer autrement que par les frictions entre ses indispensables contradicteurs.

François-Marie Michaut

   25-26 novembre 2020

Affrontement passifiable (Exmed)

     Jadis, la notion d’incommunicabilité entre les êtres humains fut très à la mode chez les intellectuels d’après-guerre. La pandémie numé...