Rechercher dans ce blog

14 septembre 2021

Mise en danger de la vie d’autrui (Exmed)

 
   C’est sous ce chef d’inculpation qu’Agnès Buzin, médecin de formation puis ministre de la santé a été traduite devant une assemblée ayant pour mission de juger son action avec le Covid19. Il a fallu que les législateurs précisent depuis longtemps qu’un acte médical, aussi invasif, «chirurgical», soit-il, ne peut pas être considéré comme des coups et blessures.
Se mettre  au volant ou fournir de l’énergie électrique dans une habitation ne peuvent sérieusement être considérés comme, principe de précaution oblige, ne comportant aucune possibilité de risque fatal pour autrui ?


  Laissons les médecins faire leur travail, laissons les politiques demeurer des êtres humains. C’est à dire, n’en déplaise à tous les justiciers impitoyables,  faillibles.



François-Marie Michaut, 15 septembre 2021


Miroir déformant (Exmed)

 Selon Bruno Patino, auteur de « Tempête dans le bocal = la nouvelle civilisation du poisson rouge » , les réseaux sociaux ne sont qu’un mi...