Rechercher dans ce blog

14 septembre 2021

Mise en danger de la vie d’autrui (Exmed)

 
   C’est sous ce chef d’inculpation qu’Agnès Buzin, médecin de formation puis ministre de la santé a été traduite devant une assemblée ayant pour mission de juger son action avec le Covid19. Il a fallu que les législateurs précisent depuis longtemps qu’un acte médical, aussi invasif, «chirurgical», soit-il, ne peut pas être considéré comme des coups et blessures.
Se mettre  au volant ou fournir de l’énergie électrique dans une habitation ne peuvent sérieusement être considérés comme, principe de précaution oblige, ne comportant aucune possibilité de risque fatal pour autrui ?


  Laissons les médecins faire leur travail, laissons les politiques demeurer des êtres humains. C’est à dire, n’en déplaise à tous les justiciers impitoyables,  faillibles.



François-Marie Michaut, 15 septembre 2021


6 commentaires:

  1. Bonsoir

    Là je ne suis absolument pas d'accord avec votre court billet.

    En effet, tout homme et donc médecin, politique est faillible.
    Mais est-ce ici un problème de faillibilité? D'erreurs dans ses fonctions?
    Si c'était en effet le cas, votre conclusion : "Laissons les médecins faire leur travail, laissons les politiques demeurer des êtres humains. C’est à dire, n’en déplaise à tous les justiciers impitoyables, faillibles.
" serait en effet pertinente.

    Mais l’inculpation du Pr Agnes Buzyn ancien ministre de la santé et bien d'autres fonctions au préalable :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Agn%C3%A8s_Buzyn#Formation_et_parcours_universitaire_et_m%C3%A9dical
    n'est pas de savoir si c'est "de bonne foi" qu'elle s'est trompée, mais si tous les liens d'intérêts (corruption?) qu'elle a accumulé au cours du temps n'ont pas guidé son action plutôt que la défense des citoyens?

    Car elle n'est pas, comme vous avez l'air de le sous-entendre "un citoyen lambda", un "médecin lambda" mais une personnalité qui a fait carrière jusqu'au plus haut niveau.
    Cette carrière est elle la résultante de ses qualités propres uniquement?
    Nous savons bien que personne n'arrive aussi haut sans des soutiens pas toujours avouables!

    Donc pour moi, voir dans le Pr Agnes BUZYN un médecin comme vous et moi, faillible et humain c'est vouloir être aveugle sur énormément d'éléments et de faits.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  2. Pas du tout d'accord non plus.
    Souvenons-nous de l'affaire du sang contaminé. Rappelons-nous les propos qu'Agnès Buzyn dit avoir tenu en janvier 2020.
    Il ne s'agit pas d'être humainement infaillible, mais d'avoir une éthique, une conscience morale, une posture et une déontologie professionnelles qui garantissent des réactions adaptées à la sécurité des personnes. Pour le médecin comme pour le politique.

    RépondreSupprimer
  3. Merci de vos réponses très acceptables.
    Un problème majeur est celui de la présentation de toute science comme une vérité indépassable. Popper a bien démontré le contraire, rien de scientifique n'est immédiat ni définitif. L'éthique scientifique me semble peu souvent mise en avant. Et pourtant.
    Ce n'est pas assez clairement dit ni... compris. Alors jeter le bébé avec l'eau du bain est tentant : l'extrémisme antiscience manichéen fleurit (hélas) un peu partout.
    Quant au mélange des genres, vous savez que je m'en méfie énormément dans mes articles. Le problème des casquettes multiples n'est jamais simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "la présentation de toute science comme une vérité indépassable."
      Il n'est pas question ici de science mais du comportement de madame le Professeur Buzyn dans ses fonctions de ministre de la santé, donc de politique.

      "L'éthique scientifique me semble peu souvent mise en avant"
      Là encore, il n'est aucunement question d'éthique scientifique mais du comportement d'une ministre et de ses conflits d'intérêts, de sa volonté carriériste, qui ont sans doute guidé son action . "une éthique, une conscience morale, une posture et une déontologie professionnelles qui garantissent des réactions adaptées à la sécurité des personnes." comme l'écrit Pascale Brachet.

      "Alors jeter le bébé avec l'eau du bain est tentant : l'extrémisme antiscience manichéen fleurit (hélas) un peu partout."
      Encore une fois, il n'est question ici aucunement "d'extrémisme antiscience" mais de madame Buzyn dans ses fonctions de ministre qui n'a rien à voir avec la science mais tout avec la politique.

      "Quant au mélange des genres, vous savez que je m'en méfie énormément dans mes articles."
      Justement, pourquoi mélangez vous alors "la science" et le comportement politique d'une ministre de la santé?

      Désolé mais je ne comprends toujours pas votre positionnement.

      Supprimer
    2. Finalement ce qui me choque, c'est cette atmosphère de hallali général contre Agnès Buzin.
      La justice dira si elle est coupable ou non, ce que je ne suis pas capable de comprendre actuellement. C'est son travail. Mais le simple fait largement médiatisé qu'elle soit mise en examen (jadis en accusation) n'a rien de neutre. Cela vous pourrit toute une vie, je l'ai observé.
      Le vieux proverbe il n'y a pas de fumée sans feu ne sera pas neutre pour elle non plus.
      Enfin, bien que non juif moi-même, j'écoute la si sage prescription du Talmud. Si tout le monde juge un accusé coupable, relachez-le immédiatement. Subtil, non ?
      C'est un peu moins incompréhensible comme ça ?
      FMM

      Supprimer
  4. Merci pour ces échanges.

    Je comprends que nos visions sont différentes.
    Chacun a pu apporter ses arguments de façon calme et dépassionnée.
    C'est rare aujourd'hui dans notre société.
    Pour cela soyez en remercié.

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Affrontement passifiable (Exmed)

     Jadis, la notion d’incommunicabilité entre les êtres humains fut très à la mode chez les intellectuels d’après-guerre. La pandémie numé...