Rechercher dans ce blog

dimanche 1 mars 2020

Vraiment si Sapiens, cet Homo ? (Exmed)

   

Jamais, merci la  dictature technologique, nous n’avons disposé en même temps de tant d’accès aux stocks de connaissance et de capacité de se faire entendre de toute la planète. 

 

  Quelques minutes d’arrêt, juste pour lire et s’interroger sur notre réalité, est-ce trop demander ?

  

   Voici la LEM 1160 de Jacques Grieu, avec son étrange déclaration. IGNORAMUS.   Stimulante lecture, en vérité.


François-Marie Michaut
2-3 mars 2020

IGNORAMUS
 (LEM 1160)


A l’ère du smart-phone ayant réponse à tout,   
Parler de l’ignorance est un sujet tabou.
L’homme le plus ignare, en consultant le web,
Croit en savoir bien plus que la vulgaire plèbe.

Car l’ignorance est vice, une tare honteuse,
Qu’il n’est pas de bon ton d’avouer si piteuse.
Alors, on se la cache, aux autres on la déguise,
Sans voir qu’on la dévoile en honteuse bêtise…

Confesser qu’on ignore est un acte de foi :
Le cacher plusieurs fois, chacun s’en aperçoit.
L’ignorance des peuples engendre des postures,
Un faux nationalisme et puis... la dictature.

Ignorer que soi-même, on est un ignorant
Est la pire ignorance échue aux suffisants.
Mère des traditions encombrées d’évidences,
Elle est le germe lent de noires intolérances.

Pire que l’ignorance est l’orgueil du savoir
Qui aime s’admirer à grands coups d’encensoir.
Souvent la conséquence d’obscures habitudes,
Il barre tout progrès et empêche l’étude.

L’ignorance, dit-on, est mère de tous maux
Et telle qu’un tyran, nous mène à des fléaux ;
Pourtant, c’est bien souvent qu’elle fait l’opinion,
Les rumeurs, fake news, et affabulations.

Et si, de l’affreux vice, on prenait la défense,
Et que, de la vindicte, on sauvait l’ignorance ?
Des siècles il nous faudrait remonter les séquences,
Pour voir dans quel esprit a progressé la science…

On croyait tout savoir : nul besoin  de chercher ;
Les Dieux, les Ecritures , avaient tout expliqué.
Vouloir aller plus loin, relevait du péché,
Et de hardis génies en furent empêchés.

C’est quand on découvrit tous nos puits d’ignorance
Que la science moderne entama son avance.
L’aveu  de tous nos doutes obtint consécration
Qui fit que tout savoir se remit en question .

Aucune vérité n’est jamais absolue
Et même aucun problème à jamais résolu.
Les certitudes acquises et souvent religieuses,
Tombèrent d’elles-mêmes en se montrant trompeuses.

Savoir son ignorance aide à la mieux juger
Et qui alors n’est plus l’ignorance attestée.
L’ignorance nous mène à la diversité
Dont la science permet de voir l’immensité .

Estimer pour chacun son degré d’ignorance,
Devrait être un moyen de voir ses compétences,
Un critère objectif et non pas négatif
Pour guider ses actions avec indicatif.

Savoir qu’on ne sait pas est la clef du savoir
Orientant la recherche et ouvrant des espoirs.
Alors, je revendique un droit à l’ignorance,
Condition assumée pour que ma tête pense…

                            Jacques Grieu

    
               

Os court :

«   Nous répugnons à savoir, parce que savoir signifie changer. » 
 


Ruth Dreifuss
(première présidente de la Confédération Helvétique en 1998)


Lettre d'Expression médicale


LEM n° 1160    

2 mars 2020
                                                                     
                                          Jacques Grieu

POURQUOI ? (LEM 1172)

       Certains vont jouer au bridge, aux échecs, au jeu d’oie ; Moi, je joue aux questions ; et que je pose à… moi. Me tirant par la manche...