jeudi 10 octobre 2019

Les "empathophages" (Exmed)

   Nous venons d’avoir à Paris notre Michaël Harpon. En RDA, visiblement sous un autre étendard, un autre homme se filme en train de faire un massacre dans une synagogue fêtant Le Grand Pardon avant d’attaquer un restaurant turc. Un fond commun saute aux yeux : la froideur absolue des deux sujets en train de tuer.

   Nos mots en isme cherchant à les définir cachent l’essentiel, tout comme celui de psychopathe dont le public gavé de films mesure mal la dimension. Nous sommes en face de gens eux-mêmes dépourvus de toute empathie, sinon simulée. Leur ennemi à détruire, c’est celui qui est pourvu de cette forme d’altruisme. Il leur faut le bouffer, le réduire en poudre, pour l’exploiter dans leur entreprise. C’est de l’empathophagie, sans vouloir accrocher la moindre dimension savante à ce vocable que monsieur Google lui-même ne connait pas.

François-Marie Michaut
11-13 octobre 2019

Retour de manivelle du savoir
 (Exmed)

   Partant d’une observation directe de sa Normandie natale, Jacques Grieu nous livre sa symphonie « picturotextuelle » (*) sur un sujet qui...