Rechercher dans ce blog

13 mai 2021

Tout ce qui est excessif... (Exmed)


   Talleyrand nous a informés : « Tout ce qui est excessif est insignifiant». Forcer l’expression des idées qu’on veut faire passer au détriment de ce que disent les autres est une tentation forte sur Internet.
    Des lecteurs fidèles d’Exmed manifestent leur désaccord avec la publication ici du post « Armageddon viral ou folie collective» le 11 mai 2021, autant sur la forme que sur le fond.
   Ma responsabilité de publication des textes qui me sont envoyés est engagée. Que ceux qui ont été blessés par ce papier, en effet incompatible avec notre ligne éditoriale habituelle, veuillent bien accepter mes excuses.

François-Marie Michaut

2 commentaires:

  1. Bonjour

    Je viens de relire le papier pour lequel vous présentez des excuses.

    Il exprime certes,une opinion qui va à l'encontre de la "doxa" actuelle.
    Mais est-ce condamnable?
    Doit on présenter des excuses pour cela, alors que même si le propos est vif, il est factuel.
    Parce que des lecteurs fidèles expriment leur désaccord, il faut vite présenter des excuses?
    Où est le débat si toutes les opinions sont identiques et des opinions contraires empêchées de s'exprimer?

    RépondreSupprimer
  2. Chacun a le droit absolu pour moi de penser, écrire et (encore ici) diffuser à d'autres tout ce qu'il veut.
    Mon éventuelle condamnation n'a aucun intérêt pour personne.
    Par contre servir ou non de haut-parleur à des formes d' expression médicale ( c'est ma marque de fabrique) est le choix que je fais.
    Bien entendu, totalement et sans limite, critiquable.
    Est-ce trop naïf de croire qu'il doit exister une éthique de l'utilisation d'Internet ?
    Merci à MG de ses belles interrogations qui ont un énorme mérite : ouvrir un vrai débat qui ne soit pas une polémique ( autre nom de la guerre).
    FMM

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

BUT en BLANC
 ABUS (LEM 1227)

   Des revendicateurs, ce n’est pas la devise.         Au but, on a tous droit, quoi que certains nous disent. Souvent les tirs au but ne so...