Rechercher dans ce blog

12 novembre 2019

Le moteur de Facebook (Exmed)

   Son patron porte un nom qui est déjà tout un programme : montagne de sucre. Le journaliste Julien Le Bot a publié le livre : « Dans la tête de Mark Zuckerberg», commenté par Martin Untersinger dans Le Monde du 12 novembre 2O19. Quel credo anime cet entrepreneur phare de tous les réseaux sociaux ? La question est cruciale pour tous ceux, innombrables, qui ont un compte chez lui. « Une inépuisable soif de faire le bien en connectant le monde entier» écrit l’auteur. Le bonheur n’est pas dans le pré, mais dans la transparence des données informatiques
?


   L’expérience médicale la plus ordinaire nous enseigne pourtant que la transparence des données, y compris les plus fondées objectivement, n’est qu’une illusion d’optique dans le monde du vivant. Aucune donnée ne peut être définitivement transparente. Tout ce qui est donné peut être repris, transformé, manipulé. Y compris une participation à quelque réseau social que ce soit.

  
Jean Yanne nous avait pourtant prévenus en 1972 avec son film prémonitoire « Tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil» .


François-Marie Michaut
13-14 novembre 2019

2 commentaires:

  1. Dans la "tête de Zuckerberg", il y a aussi le "libra". toujours pour "faire le bien au monde entier", personne ne peut se permettre d'en douter un instant...

    JG

    RépondreSupprimer
  2. Il y a une logique absolue dans cette façon de considérer la réalité. Seul est réel pour Z... ce qu'on fait. Il suffit donc de brasser assez fort ce qu'on fait ( enregistré sur la Toile ) pour que, spontanément naisse quelque chose de nouveau, comme la cryptomonnaie LIBRA. Rejetée avec force par l'UE, je crois.
    La quintessence du déterminisme matérialiste : un cerveau à hémisphère fonctionnel unique. Redoutable infirmité dont sont atteints tous nos chefs d'Etat. D'où ces révoltes des peuples un
    peu partout qui ressentent cela sans pouvoir le diagnostiquer clairement ( cf le dernier numéro de l'excellent jour Le Un d'Eric Fottorino).
    FMM

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

BUT en BLANC
 ABUS (LEM 1227)

   Des revendicateurs, ce n’est pas la devise.         Au but, on a tous droit, quoi que certains nous disent. Souvent les tirs au but ne so...