Rechercher dans ce blog

31 juillet 2019

Dix ans et 30 000 morts après (Exmed)

Un groupe né sur les rives du Lac Tchad en 2009 est dans une insolente santé. Son nom : Boko Haram est son programme politique. En langue haoussa, il proclame : l’éducation occidentale est un péché. 6000 combattants terrorisent les populations rurales du Nigeria, du Tchad, du Cameroun et du Niger. Silence embarrassé de ceux qui se disent les gendarmes de cette région de plus en plus misérable et affamée.
    Quant à nous, qui vivons si grassement des richesses obtenues par l’éducation occidentale qui nous a formés, nous demeurons aussi aveugles que sourds à ce qui se passe au loin. 


   Et si, au lieu de se battre avec des armes, on examinait avec le plus grand soin, et sans oeillères, la question de ce qui sous-tend notre éducation venue d’Occident ?

François-Marie Michaut
31 juillet - 1er août  2019

2 commentaires:

  1. Oui oui, il faudrait...mais qui va commencer à le faire???
    J.G.

    RépondreSupprimer
  2. Il me semble que déjà admettre la possibilité de poser cette question ( votre "oui, oui" JG) au lieu de camper sur la supériorité indépassable de notre façon de comprendre les choses change tout.
    On le fait déjà ici bien modestement, alors pourquoi pas ailleurs ?
    F-M Michaut, taulier du blog

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

BUT en BLANC
 ABUS (LEM 1227)

   Des revendicateurs, ce n’est pas la devise.         Au but, on a tous droit, quoi que certains nous disent. Souvent les tirs au but ne so...