Rechercher dans ce blog

16 septembre 2018

RÉBELLION RÉFUTATION (LEM 1085)


  
                    RÉBELLION
                    RÉFUTATION

                   

                    Jacques Grieu


              
    


Refuser les louanges est fort noble habitude ;
Mais on sent que souvent, ce n’est qu’une attitude,
Pour voir surenchérir avec un compliment
Ou entendre deux fois qu’on est intelligent.

Accepter est un art dont il faut pouvoir jouer :
Et savoir refuser demande du doigté.
Il est bien des accords lâchés avec hauteur
Qui sont plus irritants qu’un refus sans raideur.

Un refus, quelquefois, aboutit à l’inverse :
Le titre de martyr, même s’il bouleverse,
Est souvent refusé, ajoutant à la peine,
Et la pitié alors, oblige à dire amen.

Souvent l’incertitude est aussi douloureuse
Que le refus tout net en sa forme empêcheuse.
À tout engagement, on doit réalité :
Pire que cent refus, la promesse oubliée !

Demain est un mystère et qui souvent fait peur :
La peur et le refus qui portent le malheur.
Le futur, au contraire, doit se voir en riant :
L’envie de réussir implique le présent.

Les raisons d’un refus, montrées et exposées
Annulent ce refus puisqu’on peut discuter.
Qui refuse en silence est d’accord à moitié ;
Qui accepte à grands cris, un jour va s’opposer.

Beaucoup s’en vont pleurant, si l’on refuse trop,
Mais parfois en riant si l’on cède à propos.
Moi, que je pleure ou rie,  je ne suis pas têtu :
Il me faut terminer ? Ce n’est pas de refus !

                    


 
Os Court : 
 
« L’homme est la seule créature qui refuse d’être ce qu’elle est. »
                          
Albert Camus


Lettre d'Expression médicale

      17 septembre 2018



LEM n° 1085  sur Exmed : 
http://www.exmed.org/archives18/circu1085.html

1 commentaire:

  1. Belle bouffée d'oxygène en ces temps de pensée unique, laïque et citoyenne qui nous étouffent...

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Mots qui puent, mots qui tuent (LEM 1226)

   L’invention de l’imprimerie a été un des moteurs de la Renaissance en Europe. Les textes enfin sortis de la seule tradition orale ou des ...