Rechercher dans ce blog

27 septembre 2018

Nerf honteux
 (Exmed)

   Ainsi l’anatomie qualifie-t-elle, en le distinguant, s’il vous plait, en interne et externe, le système nerveux des organes sexuels féminin et masculin. Cette histoire de honte liée à des fonctions on ne peut plus nécessaires à la perennité de notre espèce a été tempérée avec une savante latinitude. On parle alors de nerf pudendal. Le pudendum  (ça sent la pudeur et tout plaisir est banni)) signifiant l’appareil sexuel.
   

     Bien encombrant en 2018, cet héritage culturel venu du christianisme. L’église catholique qui a imposé le célibat des religieux des deux sexes en même temps que le mariage, autour l’an mille, est en position intenable. La révélation publique du non respect - pour rester modéré - de l’abstinence des clercs pose une question.
Une règle non suivable doit-elle être maintenue ?
À moins de décréter que le créateur nous a doté d’organes dont certaines créatures n’ont  pas le droit de se servir. L’existence d’une règle qui peut favoriser la dissimulation des comportements sexuels les plus pathologiques est-elle moralement et théologiquement défendable ?

  

Si honte il peut y avoir dans cette histoire, elle ne peut être que dans le maintien obstiné d’une hiérarchie dotée d’un pouvoir spirituel planétaire dans un silence total.



François-Marie Michaut,
CO d’Exmed   28-30 septembre 2018

1 commentaire:

  1. Avec une journée de retard sur ce papier, le Monde publie "Prêtres pédophiles : le célibat aux racines du mal ?

    Autoriser le mariage des ecclésiastiques serait-il le remède aux abus sexuels dans l’Eglise ? Fin de citation.

    Une fois de plus nous nous précipitons sur un remède ( changer une règle de discipline cléricale avant même d'avoir établi un diagnostic sérieux de ce qui cloche au départ depuis 1000 ans. " les racines du mal" du rédacteur du Monde.

    Je répète ma question. L'entité créatrice, crue infiniment bonne par la Bible, peut-elle doter une de ses créatures d'organes qu'elle leur interdit d'utiliser sous prétexte de la servir mieux ?
    Pour la façon dont certains savent pervertir l'écran de cet interdit si vénérable, suffit de relire Tartuffe. Tout y est !

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Vrai et faux changement (Exmed)

      C’est un thème classique des thérapies systémiques, la réalité d’un changement. Dans un système qui dysfonctionne parce que ses élémen...