Rechercher dans ce blog

19 janvier 2021

Pauvres canards (Exmed)


    Une fois de plus la grippe aviaire tombe du ciel des oiseaux migrateurs pour contaminer leurs élevages agricoles destinés à nous nourrir. Réponse immédiate des autorités : abattage massif des animaux risquant d’être contaminés.

     Impossible, sans besoin d’être un vegan militant, de ne pas faire le rapprochement avec ce qui nous arrive en ce moment, pauvres humains.
  Les barrières entre espèces vivantes sont si minces nous démontre la biologie.

   Un rêve secret pour quelques hygiénistes extrémistes ?


François-Marie Michaut
20-21 janvier 2021

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Mots qui puent, mots qui tuent (LEM 1226)

   L’invention de l’imprimerie a été un des moteurs de la Renaissance en Europe. Les textes enfin sortis de la seule tradition orale ou des ...