Rechercher dans ce blog

26 décembre 2020

ARCHE DE NOËL ( LEM 1204)

       
Quand la laïcité défraye la chronique,
Noël est l’occasion d’en repenser l’optique.
Si le principe est sain, aux nobles intentions,
Il est souvent prétexte à des déformations.
Les bulles du champagne ouvrant parfois l’esprit,
J’ai vu que de Noël on n’avait rien compris.

C’est devant une crèche où je fus inspiré,
Car le monde animal, j’ai toujours admiré.
Une crèche d’antan pas encore évacuée,
Que les libres penseurs n’avaient pas remarquée. ( ?)
Les méfaits de l’alcool augmentant les tendances,
Je n’ai pu résister à en faire pitance.

J’ai rêvé de Noé et sa ménagerie ;
Après avoir bien bu, il rêvait, lui aussi :
C’est  aujourd’hui  25 ! Et 25 de décembre !
Père Noël m’a pris, en crèche, tous mes membres !
Il m’en manque moitié, partout éparpillés !

(Sur le Mont Ararat, cherchant tout son gibier).

Titubant près de l’Arche, il prie le Très Haut
Seigneur, c’est de la faute aux grands crûs de bordeaux :
Depuis votre déluge, nul ne veut boire d’eau.
Au secours ! Les laïcs, rendez-moi mon troupeau !
De ma mission sacrée, on me rend incapable.
Alors comment Joseph aura-t-il son étable ?


Mais si ces rimes-là vous paraissent obscures,
Ne vous hâtez donc pas trop vite de conclure.
Laissez-vous apaiser par cette confiture,
Sans la chronologie ou la juste mesure,
Sans trop savoir pourquoi certains voudraient exclure,
Cette tradition-là en nos mairies les murs.

On rebaptisera toutes nos villes « en saint » ?
Adieu à Saint-Malo, Saint-Dié et Saint-Germain ?
Ces pseudo-laïcards nous les brisent menu,
Qui réveillonnent tard en fêtes mal venues.
Leur a-t-on demandé  à quel endroit ils crèchent ?
Et de quel Dieu païen ils écoutent le prêche ?

Comment les illettrés trouveront-ils leur voie
Si on leur interdit de signer d’une croix ?
Faudra-t-il agresser des Paty, des Mila
Pour que laïcité ne soit plus omerta
Et que la liberté traverse enfin les cultes ?
Mais les laïcs zélés ne sont que des incultes .

Ils devraient s’interdire aussi le pain, le vin,
Puisqu’un certain Jésus pendant la Cène vînt.
Sur les bords de nos routes, on devra démolir
Les croix en vieux granit dont la vue fait vomir ?
Au bout de leur logique, on attend de les voir,
Travailler à Noël du matin jusqu’au soir

                    Jacques Grieu



Os court :

« Quand Noé a vu arriver la mouche tsé-tsé, il aurait du lever l’ancre.» 

      Michel Galabru

    Lettre d'Expression médicale
 
LEM n° 1204   27 décembre 2020   

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

NON-LIEU (LEM 1223)

Ici n’est pas le lieu de prêcher la morale Mais plutôt de jouer en citant les… annales. Le poète est un peintre et «sent» au lieu de «voir» ...