Rechercher dans ce blog

04 octobre 2020

MASCARADES (LEM 1191)

 
Le masque est à l’honneur en cette triste année.
Il envahit nos mœurs, nos rêves, nos journées.
On le croyait enfui mais il revient en force.
D’en prendre l’habitude, il faut bien qu’on s’efforce…

Cet objet est fort simple et bête sans malice,
Il n’est pas mécanique, électrique ou factice
Et votre couturière aurait pu en faire un,
Sans machine ou PC, rien que du cousu main.

Cette simplicité paraît bien singulière
Pour prétendre sauver la terre tout entière.
« Personne n’a trouvé le masque connecté ! »
D’où le refus parfois, pour certains, d’en porter ?

On dit que c’est Popée, l’épouse de Néron,
Qui porta la première un masque sur son front.
Du mot roman maska qui signifie noirceur
Sa sombre renommée en a pris la couleur.

Mais il devint pourtant accessoire de fête,
Puis objet de piété, puis comédie de tête.
Le noir de ses velours ne cachait le visage,
Que pour mieux nous montrer la blancheur des corsages…

« Masques et Bergamasques » inspirèrent Fauré
Verlaine et Debussy, Tchekhov et Mallarmé.
Ce masque a joué du luth en belles envolées,
Qu’aujourd’hui le covid nous a fait oublier.

Le masque maintenant défraye la chronique
Et fait naître partout d’ineptes polémiques.
Qu’il soit de chirurgien, lavable ou transparent,
Il devient instrument de nos gouvernements.

« Vous devez le porter dans telle ou telle rue »;
Si vous tournez à droite en cette autre avenue,
Vous pouvez l’enlever, ce n’est plus capital !
Mais peut-être demain, sera-ce acte vital !

Les conspirationnistes et autres complotistes
En ont fait un hochet, machine d’arrivistes .
C’est des pires des maux que le masque est taxé
Générant des procès... d’atteinte aux libertés !


« Le masque vous étouffe, et décolle l’oreille.
C’est un nid à microbe, on vous le déconseille.
C’est un produit chinois de basse qualité
Dont on a vérifié l’inefficacité
»

Pro-masque ou anti-masque ? Affaire de bellâtres !
Avec ou sans covid, la vie n’est qu’un théâtre :
Chacun y joue un rôle, un masque sur le nez.
La santé du voisin ? On l’avait oubliée !

                                Jacques Grieu


    

 
Os court :

«  À parler absolument, notre visage est un masque. Le vrai homme, c’est ce qui est sous l’homme.  » 


Victor Hugo


 Lettre d'Expression médicale
 
LEM n° 1191   5 octobre 2020

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Contagion n'est pas virulence (Exmed)

   Les soignants le  savent depuis des siècles, la facilité de transmission d’une maladie d’une personne à l’autre est totalement indépendan...