Rechercher dans ce blog

26 mai 2020

Faut rigoler, faut rigoler (Exmed)


   Pour empêcher le ciel de tomber , chantait Henri Salvador. Dans un minuscule laps de temps, les discours et les images de foules masquées se tenant à distance en se rendant les mains poisseuses de gel désinfectant  sembleront aux humains bien ridicules. Les virus continueront leur vie de virus. Celle qui nous est indispensable, et quasi inconnue, au même titre que notre microbiote, comme celle dont nous cherchons à nous éloigner.


François-Marie Michaut

27-28 mai 2020

1 commentaire:

  1. Gigantesque bal masqué que nous nous laissons imposer sans même discuter.
    Nous nous empéchons de parler clairement. Qu'est-ce qu'on s'empèche de dire ?
    Pourquoi cachons-nous nos figures et nos expressions faciales ?
    Oui, ce sera vite vu comme rigolo, mais aussi comme un comportement collectif à déchiffrer.
    X23

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

NON-LIEU (LEM 1223)

Ici n’est pas le lieu de prêcher la morale Mais plutôt de jouer en citant les… annales. Le poète est un peintre et «sent» au lieu de «voir» ...