Rechercher dans ce blog

24 juillet 2019

Greta Thunberg (Exmed)

    Cette jeune-fille suédoise de 16 ans devenue l’égérie médiatique de l’intervention de la jeunesse pour influencer la conscience écologique des nations, mérite simplement d’être respectée. Comme il est simplement normal, entre autres pour les soignants, que tout être humain le soit, quelles que puissent être ses singularités médicalement repérables ou non.


   Elle porte sur la place publique des idées, son droit inaliénable sous nos climats. Seules les idées qu’elle promeut peuvent, et doivent, être soumises à la critique la plus rigoureuse.

  Élémentaire, n’est-ce pas ?
Mais, cent fois hélas, pas pour tout le monde.


François-Marie Michaut 

24-25 juillet 2019

1 commentaire:

  1. Le spectre d'Asperger (cafté aux médias par la famille) rode en arrière plan.
    S'asperger en période de canicule dirait un méchant humoriste.
    Et cet autisme qu'on met à toutes les sauces en se gardant bien de dire que nous ne savons rien de l'étiologie des psychoses. Mot interdit, par fausse pudeur compassionnelle ( les aveugles devenus des mal-voyants, les fous des psychologiquement fragiles etc...).
    Autisme, entendre un truc comme "autrisme" est (peut-être?) pas idiot. Ceux qui voient la réalité par rapport à eux-mêmes comme différente de celle du plus grand nombre. Simple élucubration qui n'engage que celui qui l'écrit.

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Mots qui puent, mots qui tuent (LEM 1226)

   L’invention de l’imprimerie a été un des moteurs de la Renaissance en Europe. Les textes enfin sortis de la seule tradition orale ou des ...