Rechercher dans ce blog

28 juin 2018

L’arrêt de travail est un soin médical (Exmed)

L’arrêt de travail est un soin médical



   L’Assurance-maladie obligatoire et unique en France est en colère. Depuis 2014, le nombre des indemnités journalières qu’elle verse à ses assujettis ne cesse d’augmenter. Ça coûte trop cher, faut y remédier. Comptablement parlant, cette position se défend.

   S’en prendre aux médecins prescripteurs , vivement taxés de complaisance aux demandes abusives des assurés, est un aveu d’incompréhension de leur travail médical.
Soustraire une personne aux contraintes liées à son activité professionnelle est une décision thérapeutique. cela fait partie intégrante d’un traitement.
  Sait-on qu’il faut parfois se battre avec certains pour qu’ils se reposent ? Sait-on que tout médecin, sans le crier sur les toits, fait tout ce qu’il peut pour que d’autres reprennent une activité professionnelle qui peut les aider à aller mieux ?


  Alors, au lieu de se mêler du travail des praticiens auquel on ne comprend rien, ne serait-il pas infiniment plus intelligent de s’occuper sérieusement de rendre le monde du travail moins nuisible à la meilleure santé possible des travailleurs ?
Le boulot-bobo-hosto, quel programme de vie enthousiasmant !


François-Marie Michaut,

CO d’Exmed 29 juin-1er juillet  2018

1 commentaire:

  1. S'en prendre au thermomètre car il y a de la fièvre ou au facteur car c'est lui qui apporte la lettre qui met à jour des "ennuis", c'est une attitude "classique".

    S’attaquer aux causes est autrement plus difficile mais dans tous les problèmes trouver un solution simple mais fausse est aujourd'hui une règle quasi universelle.

    RépondreSupprimer

Enregistrer ici votre commentaire personnel. Merci.

Mots qui puent, mots qui tuent (LEM 1226)

   L’invention de l’imprimerie a été un des moteurs de la Renaissance en Europe. Les textes enfin sortis de la seule tradition orale ou des ...