Accéder au contenu principal

CO d'Exmed 18-19 avril 16

18-19 avril 2016

Petite leçon de savoir dire LEM 959


L’une des plus belles sottises que j’ai peu entendre a été proférée en 1962 dans le grand amphithéâtre de la nouvelle faculté de médecine de la rue des Saint-Pères à Paris. Le professeur Henri Péquignot était chargé de donner un cours magistral d’introduction aux études médicales aux 1800 élèves de première année essuyant les plâtres de la réforme Debré ( le créateur des CHU). Après nous avoir affirmé que les connaissances médicales triplaient tous les trois ans, il terminait en disant que, grâce à la science, la médecine avait cessé de n’être qu’une branche de l’art oratoire.
Tant d’années plus tard, nos cerveaux n’ont pas explosé et, plus que jamais, la parole est restée l’un des outils cliniques les moins remplaçables par des technologies.
La LEM 959 de Jacques Grieu MAUX DITS , peut-être du fait qu’il n’a pas été déformé par les études médicales, l’exprime avec autant d’humour que de profondeur.
Ne boudons pas la façon de voir de notre bon maître.

FM Michaut

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Nous Trump t-on ? Le Président des USA a 71 ans. Son dernier bulletin de santé rendu public nous dit qu'il est en pleine forme selon l'hôpital militaire qui l'a examiné. Sur quels arguments ? Les organes de presse indiquent qu'il s'agit uniquement de son poids, de sa pression artérielle et de son taux de cholestérol sanguin.

Vous trouveriez crédible et fiable un tel bilan pour l'un quelconque de vos patients ou de vos proches ? Moi non plus.

 F-M Michaut (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)

Lettre d'Expression médicale

LEM n° 1056 http://www.exmed.org/archives18/circu1056.html
      26 février 2018




    Permaculture et médecine

                                                    François-Marie Michaut
                          
     Pourquoi rapprocher la médecine et la permaculture, le petit dernier à la mode médiatique de l’agronomie ? Salon de l’agriculture à Paris  et discours présidentiel y incitent. Bon, d’accord,  les plantes cultivées et les animaux domestiques font partie, comme les hommes, du monde du vivant. Sans les uns, les autres ne peuvent pas exister. Et réciproquement aurait ajouté Pierre Dac. Pour ne pas remonter au déluge, nous avons une récente histoire commune. Celle des industries de guerre gigantesques qu’il a bien fallu recycler après les deux effroyables conflits mondiaux du XXème siècle. Les chars d’assaut sont devenus des tracteurs et engins agricoles, et les explosifs de l’industrie chimique ont fait le lit des engrais agricoles tout com…