Été, double sens

Été, double sens


Un beau matin estival, ces trois curieuses lettres me sont infantilement sautées aux yeux. Vacances, plage, repos et possibilité de ne -enfin- rien faire. Été : rêve contemporain en forme de carte postale, assaisonné pour les plus vieux par des parfums proustiens de leur enfance revisitée. Mais été, c’est aussi la forme passée de l’auxiliaire signifiant le fait d’être : avoir été.

Carambolage du temps  de saison et du temps des jours écoulés, ça c’est bien spécifique de la langue française. Celle-là même qui sert chaque jour, pour le meilleur comme pour le pire, quand il faut soigner ceux qui en ont besoin. Bien plus subtile qu’un seul verbiage technique destiné à tenter de standardiser les échanges entre professionnels. Ausculter les mots n’est pas moins utile en clinique que d’écouter les poumons ou de palper les articulations.

F-M Michaut CO d’Exmed 4-7 août 2016

Posts les plus consultés de ce blog

Sans instructeurs, pas d'instruction (CO Exmed)

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed