Pont et fausse route (Exmed)

Pont et fausse route

    Dramatique à souhait, l’effondrement du pont Morandi de Gênes. L’opinion publique s’embrase et crie à la curée. Il nous faut, et tout de suite, des coupables à punir, et à faire payer le plus cher possible ...  ce qui n’a pas de valeur marchande.

    Bien entendu la police et la justice, c’est leur travail, finiront par épingler ceux qui ont livré au public cet ouvrage d’art impressionnant. Cette vision ne prenant en compte que notre façon de jeter la pierre aux accusés, hélas, risque de brider une compréhension moins étroite de ce drame.

   N’y a-t-il pas un dramatique emballement de notre frénésie d’agir, en misant tout sur ce qui permet de faire plus, de faire plus vite, de développer sans savoir où nous allons tout ce que la technoscience sait nous proposer ?
Alors, si les vieux ressorts des appareils religieux d’antan continuent de nous actionner, ne jetons pas la notion de culpabilité sur le dos des lampistes. Osons l’appliquer à chacun de nous qui contribuons à cet emballement matérialiste aveugle. Ce sont bien de nouveaux ponts que nous avons un besoin pressant.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed   17-19 août  2018

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)