La force de leur joie de vivre (Exmed)

   La force de leur joie de vivre



Observer les réalités de l’extérieur est précieux pour ceux qui sont à l’intérieur. Méthode évidente en cas de maladie. Michaela Wieger du « Frankfuter Allgemeine Zeitung»  dans LE MONDE du 18 juillet 2018 livre ce diagnostic surprenant : Coupe du monde 2018 : « Les Français montrent la force de leur joie de vivre» . Pour nous qui avons l’habitude de cultiver partout un  discours de pessimisme blasé à propos de tout et de tous, quelle surprise inattendue. La force, l’énergie de notre joie de vivre - et pas l’adoration du seul dieu Sport - est en nous. Et nous ne le savons pas ! Allons-nous la faire disparaitre parce qu’elle perturbe nos croyances, ou allons-nous, enfin, faire confiance en nous-mêmes ? En regardant en face la réalité de toutes nos imperfections.

François-Marie Michaut,

CO d’Exmed  20-22 juillet  2018

Commentaires

annick nay a dit…
Récemment hospitalisée , on m'a proposé à l'issue de mon séjour de répondre à 2 questionnaires :
- l'un proposé par l'établissement hospitalier : questions où je dois répondre en choisissant 1 smiley . Je n"ai pas répondu, un peu heurtée par le côté sommaire du questionnaire.
- le 2eme venant de la haute autorité de la santé, Enquête nationale de mesure de la satisfaction et de l'expérience des patients hospitalisés : possibilité de faire des phrases, de nuancer son propos, j'ai passé un certain temps à y répondre en juin . Le 10 juillet, on me proposait à nouveau de donner mon avis avec ce même questionnaire. Donc le 1er ni lu, ni traité .Grande tristesse pour moi.J'avais écrit des choses très positives sur le travail des équipes et relaté un incident très humiliant pour moi. Ces questionnaires, par ailleurs, se gardent bien de traiter ce qui relèvent du retour au domicile : difficulté à trouver un infirmier, impossibilité de trouver un kiné à domicile .
Effet Mem a dit…
Votre commentaire est intéressant. Parce qu'il traite finalement de la même chose que mon papier.
Comment des autorités peuvent emprisonner la parole de chacun. Soit dans des questions totalement réductrices, soit dans des invitations à écrire qui ne seront jamais ni lues, ni prises en compte. Juste pour faire semblant de "communiquer" de "donner la parole". Incroyable mécanisme de négation de chacun, et de rabat-joie ( ou de " rabat-colère" ).
Circulez, y a rien à voir, on est là pour penser pour vous, notre mission est d'agir pour votre bien. Au lieu de Moscou, on est à la Bérézina...

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)