AGITATION (LEM 1066)


                         AGITATION 
                      
                         Jacques Grieu

    


S’agiter sans raison est-il un mal Français ?
Courir et  s’affairer n’apportent pas la paix !
L’agitatio latin nous a donné le mot
Qui, comme un étendard, proclame bien nos maux.

On confond trop souvent ce qu’est l’agitation
Avec ce que serait la véritable action.
Si pour les pharmaciens la solution s’agite,
Pour les politiciens l’agitation l’effrite.

Pourtant, beaucoup de faits, de choses et de données,
Avant de s’en servir, doivent être agitées.
C’est vrai pour les sodas et les grandes idées,
La soupe, les maracas, les potions et les dés.

Le peuple aussi, nous dit le subtil Talleyrand
Qui des agitateurs ne fut pas un fervent !
L’agitation précède un mouvement de rue :
Souvent devant les bœufs on y mit la charrue !

Agiter bras et jambe assure la santé.
Agiter nos neurones aide à la conserver.
C’est sept fois dans sa bouche où la langue s’agite.
Si c’est quatorze fois on risque des redites…

C’est l’erreur qui agite et le vrai nous repose,
Assurent les tenants des trop faciles pauses.
C’est le pin le plus haut qu’agitera le vent :
Quand on veut émerger, il faut rester prudent.

La vie est un grand choix d’options plus ou moins sages,
Qu’il faut bien agiter avant d’en faire usage.
Jamais  l’eau n’est limpide en restant trop dormante ;
Il faut bien l’agiter pour qu’elle se décante !

Où est la poésie ? se demandent certains,
Las de voir que l’argent est sur tous les terrains.
Pourtant, elle est dans tout et partout peut surgir :
Il suffit d’agiter pour la faire sortir…

  
Os Court : 
  « Le poète se souvient de l’avenir. »
 Jean Cocteau


LEM n° 1066
  http://www.exmed.org/archives18/circu1066.html
        7 mai 2018

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)