ÉBARBAGES

Lettre d'Expression médicale


LEM n° 1036 
http://www.exmed.org/archives17/circu1035.html
    9 octobre 2017

                                          
 


                                            ÉBARBAGES



                                                                       9 octobre 2017

                                                                      Jacques Grieu



La mode de la barbe est encor de retour
En séduisant appât qui suscite l’amour ( ?)
Notre gouvernement, flairant là l’occasion,
Comme fit un grand tzar, pense à sa taxation.

Courte, longue ou naissante, à mouche ou bien à pointe,
On la porte partout fièrement et sans crainte.
Favoris, rouflaquettes, en bouc ou bien sculptée,
Personne n’y échappe, il faut tous y passer.

Si la barbe fait l’homme et le dicton dit vrai,
La barbe de certains causa bien des forfaits :
Celle des Khomeiny, Ben Laden, Bokassa,
Pour des millions de gens le monde leur changea.

Si le « beau » Charles Quint, à grands coups de ciseaux,
Ou Napoléon III, ou bien Fidel Castro,
Avaient coupé les poils poussant sous leurs mentons,
La terre tournerait peut-être un peu plus rond ?

La barbe, prétend-t-on, donnerait la sagesse :
Donc les chèvres barbues seraient des prophétesses ?
Pourtant si la comète avait des prédictions,
C’est que sa longue barbe était bien sa caution.

On fête sainte Barbe avec les artilleurs
Mais pour la femme à barbe, il faudra voir ailleurs :
Point de barbe au menton avec Sa Sainteté,
Même si bien des saints en ont souvent porté.

Portent-ils une barbe, ces gens qu’on dit rasants ?
On  leur aura coupée, s’ils rasaient tellement ?
Etaient-ils si barbants, ces raseurs de barbus ?
Alors, je dis : la barbe !  Et ne vous rase plus !







Os court :

« Du côté de la barbe est la toute puissance

- Où situez-vous la barbe ? »

Victor Hugo

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Sans instructeurs, pas d'instruction (CO Exmed)