Si les sénateurs le disent CO Exmed




Si les sénateurs le disent


L’épouvantail national dit des «déserts médicaux» agite jusqu’à nos paisibles sénateurs dans les ors du Palais du Luxembourg.  Les médecins privés boudent certains lieux d’exercice, toutes les tentatives de séduction par des avantages matériels, tous les essais de recrutements  à grands frais de confrères étrangers, toutes les menaces publiques, les constructions de maisons médicales par les collectivités n’y changent rien. Ou tellement peu.
Selon nos parlementaires la solution serait de faire appel aux paramédicaux pour effectuer les actes médicaux réputés les plus simples à nos collaborateurs paramédicaux. Voici leur rapport en page 16. lien : http://www.senat.fr/cra/s20170222/s20170222.pdf

- Serions-nous en train de ré-inventer les officiers de santé créés en 1803 (loi du 19 ventôse an XI ) ?


- Ou sommes-nous encore en pleine nostalgie de la «merveilleuse médecine soviétique»  avec ses infirmiers locaux de premier recours ?
Des remèdes à un mal incorrectement diagnostiqué par des ignorants, aucun médecin ne peut adhérer à une telle méthodologie.

Le refus de s’engager à vie dans un cadre professionnel devenu inadapté et destructeur est insoluble dans les mesures pratiques ponctuelles.

Dr F-M Michaut , CO d’Exmed 1-2 mars 2017  www.exmed.org

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Sans instructeurs, pas d'instruction (CO Exmed)