FERRAILLAGES FERS FORGÉS lem 991


Lettre d'Expression médicale d'EXMED

LEM n° 991
    28 novembre 2016


                           
                             FERRAILLAGES
                            
FERS FORGÉS
                     
                               Jacques Grieu

   
                    


Notre chemin de fer est un danger pour nous
SNCF l’avoue et crie « gare ! » partout.
Pour les nés daltoniens, chemins de fer proscrits
C’est la critique d’art, qui n’a pas d’interdit.
Dictature du fer ou anarchie de l’or ?
Pot de terre ou de fer, lequel a vraiment tort ?

Pourquoi, ce pauvre fer, faut-il se mettre à battre
Dès qu’on dit qu’il est chaud ? Affaire de psychiatre !
Feu le rideau de fer, usait du fer à glace,
Pour chauffer guerre froide et querelles de race.
À coups de Croix de Fer on mit fer dans la plaie :
Aucun fer à cheval un répit ne pouvait…

Le fer a ses humeurs de métal… pointilleux :
Le fer blanc est tout gris, le fer doux bien… rugueux,
Et la paille de fer rebute le bétail.
Même le mâchefer a le goût de ferraille.
Le fer à repasser passe combien de fois,
Avant de repasser ? Deux, trois ou trente trois ?

Le feu des quatre fers est ancienne expression
Mais qui évoque encor les bons vieux éperons.
Employer fer et feu est dans la même veine
Pour quatre fers en l’air imaginer sans peine.
Jamais le fer de Lens ne fut spécialité,
Ni la mine de fer, indice de santé.

Frapper marteau d’argent ouvre portes de fer :
Le football du Qatar a bien su comment faire.
Pourtant, sur la balance, on voit que fer vaut or !
Mais à trop bien peser probité s’évapore…
La volonté de fer qu’on affiche est louable,
Mais rouille aisément en compromis coupables.



 

 Os Court :

 «   Bouillabaisse : seul plat français permettant de facturer le rouille au prix du fer forgé. »
 Philippe Bouvard

    
     




Posts les plus consultés de ce blog

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed

CHAPEAUX POINTUS TURLUTUTU LEM 987