Auto tort ite

Auto tort ite


Il s’agit de la dernière prétention du ministère de santé, sous le faux nez de la Haute Autorité de Santé (HAS).

Est-ce le fait d’être haute ( comme quoi, au fait ?) ou munie ( par qui ?) d’une autorité ( dans quel domaine ?) pour régler ex cathedra les problèmes d’organisation des professions dites de santé ?
La médecine libérale à la française est moribonde, chacun sait que les cabinets médicaux disparaissent du paysage. À force de servir de souffre-douleur imbécile des médecins hospitaliers fonctionnaires ayant le monopole absolu de la formation des praticiens, à force de vouloir bouffer du médecin pour complaire à un électorat/lectorat à courte vue, les jeunes refusent, fort sagement, d’exercer à l’ancienne la médecine individuelle.


C’est grâce à un plan ( ça sent bon le soviétisme d’antan) de 5 ans avec plein de bons (?) conseils, avec un système d’évaluation de ce que font les praticiens et autres «accompagnements» qui, au mieux ne peuvent que faire sourire, que sera «sauvée» la médecine non hospitalière ? Encore un bidule coupé de toute réalité qui ne peut que s’effondrer. Et pour la modique somme de, ne peuvent que se demander les contribuables ? Alors, oui, je persiste, et en latin s’il vous plait : ite.
Traduction sans fioriture : foutez le camp.


F-M Michaut Coup d'Oeil d'Exmed 1-2 juillet 2016

Posts les plus consultés de ce blog

TES complétement fou CO Exmed

Etudiants disparus CO Exmed

Médecine 1927