La Connaissance pour 2015 LEM 894

    Lettre d'Expression médicale 894
  http://www.exmed.org/archives15/circu894.html

LEM n° 894 Édition courriel    4 janvier 2015

              
 
                                                           
                         La Connaissance pour 2015
                               

                                Docteur François-Marie Michaut


   Franchement, les rétrospectives rituelles m’ennuient autant que les bilans annuels ou les inventaires de janvier. Je vous propose de sauter ensemble tous les détails pour aller droit au but.

    Qu’est-ce qui m’a le plus frappé dans ce qui s’est passé en 2014 ?
Les derniers mois ont été effarants, avec l’acharnement de destruction des écoles un peu partout dans le monde. De la banale vandalisation de lieux d’enseignement en Europe à l’enlèvement de lycéennes en Afrique pour les réduire en esclavage, sans oublier, hélas, les massacres systématiques effroyables perpétrés au Pakistan, en Syrie et ailleurs contre des enfants, des professeurs et des étudiants, les actes meurtriers à grand spectacle, une haine meurtrière s’est déchainée.

   Une tentative de compréhension en faisant l’effort de penser de façon systémique (et non, comme nous en avons l’habitude, en termes de causalité linéaire) n’est pas sans intérêt. Cela n’enlève rien à l’horreur que chaque personne peut légitimement ressentir face à de semblables atrocités, et ne saurait constituer une quelconque justification de ces crimes contre l’humanité toute entière, sans la moindre restriction.
Quel peut bien être le lien commun à toutes ces destructions volontaires de diverses origines de notre fragile humanité ?

   Première précaution à prendre, pour ne pas se laisser happer par des polémiques tournant en boucle. Ne pas s’arrêter aux discours des différentes parties, soit s’obstinant dans leur parti, souvent sous une bannière prétendue religieuse, soit se sentant le droit de parler au nom de la pensée globalisée de la planète entière.

La cible visée par les auteurs d’actions pour répandre la terreur dans les esprits du monde numérique tout entier est univoque. Il n’est qu’une cible dangereuse pour eux. Ce sont les écoles. Il faut les détruire, ou, à défaut, contraindre les jeunes à ne pas les fréquenter.
La connaissance est devenue le plus grand ennemi des mouvements les plus terroristes. Contraindre des populations entières à retourner, ou à demeurer dans l’obscurantisme, voilà qui doit faire retourner plus d’un Voltaire dans sa tombe !
    Puissent tous ceux qui souhaitent lutter contre les mouvances extrémistes  les plus sanguinaires ne pas oublier ce message. Le plus grand ennemi des terroristes, en fait le seul vraiment dangereux pour leur avenir, infiniment plus que tous les actes de guerre militaire ou économique, c’est la connaissance sous toutes ses formes. Donc, ce qui, à mes yeux, mérite de prendre le nom de la Connaissance avec une majuscule. Tout ce que les cerveaux humains de tous les temps et de tous les lieux ont été capables de comprendre et de construire, sans aucune exception, exclusion ou même hiérarchisation constitue notre bien le plus précieux. Personne n’a le droit, ni le pouvoir de détruire la Connaissance.

    Il nous faut aller au delà des réactions émotives qui sont des façons, calculées avec cynisme par ceux qui les provoquent, de manipuler les opinions publiques. Il ne faut surtout pas baisser les armes devant ceux qui veulent imposer leur système par la violence et la terreur des populations. Peu importe qu’Allah - ou tout autre principe suprême - soit mis en avant ou non. Aussi noble et vénérable soit l’invocation, tout prétexte transcendant n’est qu’un alibi vieux comme le monde pour assurer sa domination sur les autres.

   La victoire est assurée, tôt ou tard, pour ceux qui savent faire fonctionner leur cerveau en favorisant sans faiblesse le fonctionnement des têtes du plus grand nombre. Le mouvement de partage, encore inédit dans l’histoire de l’humanité (imprévisible il y a seulement un demi siècle), des connaissances de tous les ordres à travers toute la planète avec le numérique est irréversible. Une ère culturelle planétaire nouvelle est en action.
     L’information, au sens le plus large du mot - celui de la mise en forme d’une réalité - se révèle être une forme encore négligée d’énergie dans tout l’univers. Nous en mesurons aisément les faiblesses et les détournements. La puissance de cette énergie nous est encore difficilement perceptible.
      Ne manquons par pour autant d’en exploiter avec enthousiasme et opiniâtreté toutes les richesses actuelles et futures.
Travailler sans faillir pour la Connaissance est la seule réponse intelligente possible à tous les terrorismes et à tous les asservissements de notre belle terre. Si nous n’avons ni ce courage, ni ce talent, sachons au moins respecter les efforts de ceux qui s’y consacrent.

 



                                  Retrouver la confiance.
  

                                 Restaurer la conscience.
  
 
                          
                                Renforcer la compétence.


  
Os Court :
« La liberté commence où l’ignorance finit. » 

    Victor Hugo
_________________________________________________________________

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

Sans instructeurs, pas d'instruction (CO Exmed)