Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre 28, 2018

Panacée anti-pénurie médicale
 (Exmed)

La France se plaint de manquer de médecins sans parvenir à enrayer ce que le jargon journalistique nomme la désertification médicale. Remplacer les médecins qui ne sont plus là par un système de transmission numérique des images et des sons vers un centre lointain, c’est ce que cherche à faire la télémédecine. Les milieux technocratiques semblent séduits.

   La LEM 1091 : Télémédecine et téléréalité  ( lien ) vous propose de regarder le réel sous un autre angle. Bonne lecture critique.

François-Marie Michaut,
CO d’Exmed  29-30 octobre 2018

Télémédecine et téléréalité (LEM 1091)

Les esprits s’échauffent, les producteurs de sensationnel applaudissent et les marchands de nouveauté ouvrent de façon pavlovienne leur tiroir caisse.  La coqueluche (1) des promoteurs de la pratique médicale de demain a pour nom la télémédecine. Soigner à distance, telle est l’ambition. Ne plus avoir à se déplacer, ne plus attendre : tout, tout de suite, sans effort. Le rêve en ces temps où les médecins de chair et d’os vieillissent et sont de moins en moins nombreux dans de nombreux secteurs urbains et ruraux.

   Avons-nous oublié que la rencontre avec un soignant nécessite tout un processus social ? Contact téléphonique avec le cabinet pour exposer rapidement son attente, négociation de la réponse apportée pour fixer les modalités de la rencontre au cabinet ou à domicile. Ce cérémonial n’est pas neutre ; le «j’ai appelé le docteur - ou son patronyme plus souvent» est la formule traditionnelle des familles. Le code de l’entrée en soins médicaux.

  Pensez-vous que seule l’image d’écr…