Articles

Affichage des articles du juin 26, 2018

Si santé publique avait un sens (Exmed)

Si santé publique avait un sens

    Cela supposerait d’étudier avec acharnement, et sans se laisser freiner par quelque intérêt que se soit ou obsession de résultats mesurables immédiats,  tout ce qui, dans notre environnement, constitue une atteinte à la santé de chacun des humains que nous sommes. 
     En 2017, selon l’INPI, il y a eu 16 250 dépôts de brevets en France. Combien sont de nature à perturber plus ou moins gravement la santé des utilisateurs de demain ?
    Concentrer les efforts - au demeurant sans succès probants - sur la modification des comportements humains à risque est une erreur grave. On retombe ainsi dans nos vieux démons de culpabilisation directement hérités des messages mal compris de nos cultures religieuses. Le c’est votre faute n’est plus acceptable dans une société incapable de dire quel avenir elle nous prépare par ses façons d’être et d’agir.

François-Marie Michaut, CO d’Exmed 27-28 juin 2018