La grippe qui tue (Exmed)

      En France, début de la campagne annuelle de vaccination antigrippale. La population semble de moins en moins perméable aux arguments des agences officielles chargée de faire la promotion de cette prévention. Des personnalités des maladies infectieuses volent à leur secours en agitant l’épouvantail de la dernière grande pandémie planétaire dite de la grippe espagnole.Centenaire macabre de 40 millions de morts ! Tremblez braves gens et sautez vite sur les bons vaccins.

    L’industrie pharmaceutique  dans la coulisse compte beaucoup sur votre choix.
 Il n’est, hélas, pas clairement dit que nous n’avons aucun moyen de prévoir le comportement de quelque virus que ce soit. Un jour ou l’autre, les virus disposant de capacités de mutations, de résistance et de quiescence stupéfiantes, des épidémies destructrices peuvent resurgir alors que nous les pensions «éradiqués», ces variole ou autres poliomyélites selon les dire orgueilleux de l’OMS.


François-Marie Michaut, CO d’Exmed  10-11 octobre 2018

Commentaires

Dupif a dit…
C'est tellement plus une histoire de gros sous pour l'industrie médicamenteuse que pour toute autre raison ( ratio bénéfice/risques loin d'être évident pour chaque personne ) qu'une comparaison olfactive s'impose.
LA GRIPPE QUI PUE.
Anonyme a dit…
Source:CONTR'INFOS n°11-Début novembre 2013 Michel DOGNA
Qu'elle soit matérielle ou cérébrale,la misère est le fondement de la société de l'argent.
(Le malade,l'industrie première)
GENS QUI RIENT.GENS QUI PLEURENT.
Une population malade est une population soumise
Anonyme a dit…
https://www.naturalnews.com/2017-09-16-proof-flu-shuts-are-the-greatest-medical-fraud-in-the-history-of-the-world.html

Posts les plus consultés de ce blog

Santé, nous Trump t-on (Exmed)

Permaculture et médecine (LEM 1056)